Vent (en français dans le texte, s'il vous plait) a été tourné en 48 heures.
Et l'on verra que ce verbe tourner revêt ici toute sa signification…



Sven Braat est un homme heureux. En 2009, avec ses amis Tim Klok (réalisateur), Rudi Brekelmans (scénariste) et Martijn Chel (la force silencieuse), il a fondé une maison de production dans le sud de la Holande qui s'est appelée tout naturellement Zuiderfilm (films du Sud). Cet héliotropisme, bien que modéré, montre à l'évidence que quiconque peut se dire sudiste, sans interroger son TPS, simplement en tournant la pointe de ses baskets dans la direction adéquate. Un acte créatif surpasse, à cet égard, toutes les identités trop strictement localisées. Dans toutes les cultures, un simple doigt tendu suffit pour savoir d'où souffle le vent. Un simple doigt posé sur les lèvres suffit à inviter au silence et à d'autres déraisons. Ne pas laisser la langue imposer ses certitudes qui, peut-être, ne sont que du vent…